En pénurie de main-d’œuvre, ce n’est pas le temps d’être cheap avec votre staff!


Dotation, Marché du travail, Rémunération globale / mercredi, décembre 20th, 2017

Le taux de chômage est bas. Ça fait 40 ans qu’il n’a pas été aussi bas. Ce n’est pas rien! En novembre 2017, le taux de chômage était de 5.4 % au Québec. Dans Chaudières-Appalaches, il était de 2.5 %. Ayoye! Ce phénomène dont nous entendions parler depuis des années mais qui semblait très lointain est bel et bien présent : le plein emploi et donc la pénurie de main-d’oeuvre!

Les employeurs ne savent plus où donner de la tête pour combler leurs postes vacants. Les méthodes traditionnelles d’attraction de talents ne semblent plus fonctionner. J’ai une petite nouvelle pour vous! Attachez votre tuque avec de la broche car ça ne risque pas de s’améliorer! Voici donc 3 conseils de base pour les dirigeants d’entreprises :

  1. C’est le temps de voir à la rétention de votre meilleur staff. Les travailleurs compétents, productifs et qui ont une bonne attitude sont hautement en demande. Si vous ne leur offrez pas un salaire satisfaisant, de bonnes conditions de travail et un travail stimulant, ils trouveront chaussure à leur pied dans une autre entreprise. Soit dit en passant, vous aurez possiblement de la difficulté à combler le poste nouvellement vacant.
  2. Si vous embauchez, ce n’est pas le temps d’être cheap. Je suis consciente que le salaire offert dépend de votre capacité de payer. Dites-vous cependant que les travailleurs ont maintenant le gros bout du bâton. Pourquoi les meilleurs talents accepteraient-ils de travailler pour une entreprise qui leur offre un salaire minable, des conditions de travail exécrables et un environnement pitoyable? You get what you pay for!
  3. D’où pensez-vous que vos nouvelles recrues proviendront? En forte majorité, elles seront déjà en emploi et ne seront pas nécessairement en recherche active d’un nouvel emploi. Vous devrez ainsi raffiner vos méthodes d’attraction de talents afin de capter leur attention (ex. : sponsoriser une offre d’emploi sur les médias sociaux, faire appel à votre réseau de contacts, prendre contact avec des chasseurs de tête, etc.). La créativité est un must!

Cet article pourrait s’éterniser. Pour les entreprises, le plein emploi est un véritable tsunami. De nouveaux restaurants doivent retarder leur ouverture faute de personnel. Des commerces offrent un service négligeable faute d’avoir assez d’employés pour vous servir. La pénurie de main-d’œuvre est une préoccupation majeure pour les dirigeants. Rendez-vous service : ne soyez pas cheap avec votre staff!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *