Mon boss n’a pas de colonne. Que faire?


Carrière / dimanche, décembre 31st, 2017

Toi et tes collègues êtes proches de votre boss. Vous vous tutoyez, vous faites des jokes et vous avez une belle complicité. C’est sharp car vous vous sentez d’égal à égal. Le hic, c’est qu’il a de la difficulté à exercer son autorité. Prendre une décision n’est pas sa tasse de thé. Pourtant, c’est son job, right? Comment peux-tu lui faire passer ton message sans te le mettre à dos?

Tout d’abord, tu dois comprendre pourquoi ton boss est mou. C’est simple : il veut être aimé. Quand il prend une décision, particulièrement lorsqu’elle est impopulaire, il risque de perdre la cote. L’indécis a peur de l’échec et des conséquences de ses choix. Il manque de courage et de confiance en lui. Il fait donc de l’évitement. Ironiquement, faire de l’évitement est un choix, lequel peut être lourd de conséquences!

Des conséquences du manque d’autorité, y’en manque pas! Des comportements déviants, des employés peu productifs et le non-respect des règles de travail en sont de bons exemples. Puis, le climat de travail fini par battre de l’aile car des employés s’efforcent de compenser pour l’improductivité des autres. Tôt ou tard, les employés performants s’essoufflent et ils prennent la porte. La performance de l’entreprise en souffre et sa croissance également. L’équipe perd confiance envers le boss et sa crédibilité est minée. Le boss cool n’est tout simplement plus pris au sérieux.

Now what? Si tu te sens concerné par cet article, c’est probablement parce que tu fais partie du staff qui compense pour l’improductivité de tes collègues. Tu veux une orientation claire. Tu comprends que l’autorité est nécessaire pour assurer la justice, l’équité, la cohérence et l’efficacité dans l’entreprise. Eh bien, j’ai une petite nouvelle pour toi! Tu n’as pas besoin d’être boss pour exercer ton leadership! Je te confirme qu’il est possible pour toi de tirer partie de cette situation et de briller au sein de la direction. Ça te tentes-tu d’essayer? Voici un guide en 4 étapes pour t’aider à prendre ta place :

  1. Soumets un problème à ton boss.

    Fais-le discrètement.

  2. Explique à ton boss pourquoi il est important de prendre une décision.

    Expose-lui concrètement les conséquences de l’indécision face à la problématique. Notons qu’il est impératif de ne pas lui reprocher d’être un boss indécis. Comme il manque de confiance en lui, il serait contre-productif d’aggraver l’image négative qu’il a de lui-même.

  3. Propose-lui subtilement deux solutions possibles.

    Assure-toi de le faire avec tact afin de ne pas le froisser. Ton boss ne doit pas se sentir en position de faiblesse. Il ne doit pas non plus avoir l’impression que tu le conseilles ou que tu veux lui dire comment faire son job. Enfin, assure-toi que tes solutions sont songées, objectives, équitables, légitimes et bien documentées. Les boss détestent le pelletage de nuages!

  4. Laisse ton boss prendre la décision.

    Il doit avoir l’impression que ça vient de lui. Après tout, si ta solution est retenue et qu’elle s’avère désastreuse, il risquerait de t’en ternir responsable. Toutefois, si ta solution est gagnante, il est possible que ton boss se tourne naturellement vers toi lors de ses prises de décisions futures.

Si cette démarche est menée convenablement, il est possible que tu développes un lien privilégié avec ton boss puisque tu renforceras ton degré d’influence auprès de lui. Éventuellement, il est même possible qu’il prenne conscience de ton habileté à prendre des décisions et qu’il te laisse librement agir sans le consulter. C’est le meilleur des deux mondes! Ton boss indécis aura alors moins de décisions à prendre puisque tu lui auras appris à t’en déléguer une partie. Awesome, isn’t?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *