La maîtrise : est-ce que le jeu vaut la chandelle?


Carrière, Potentiel humain / mercredi, janvier 3rd, 2018

Au Québec, 30 % des travailleurs âgés entre 25 et 44 ans ont complété des études de 1er cycle universitaire. Après l’obtention de leur diplôme, 1 étudiant sur 5 a ensuite entrepris des études de 2e cycle. Si tu fais partie des gens qui pensent entamer une maîtrise, tu dois absolument lire mon article! Ne pas le faire serait une grave erreur, trust me! Voici donc 6 éléments à considérer avant de prendre ta décision :

  1. Pourquoi veux-tu faire une maîtrise?

    Sois honnête avec toi-même! Est-ce qu’il s’agit d’un challenge personnel? As-tu soif d’apprentissage? Veux-tu accroître tes opportunités d’avancement? Est-ce que l’idée d’intégrer le marché du travail te fait peur au point tel que tu préfères demeurer aux études? Un peu d’introspection n’a jamais tué quiconque…

  2. Quel est ton objectif professionnel?

    Si tu as l’ambition de gravir les échelons afin d’obtenir un poste en gestion, il est possible que des études de 2e cycle te soient grandement utiles voire même parfois exigées. Disons-le, un diplôme de maîtrise te permettra sans aucun doute de te distinguer de la masse! Toutefois, si tu peux réaliser tes objectifs de carrière sans faire des études supplémentaires, il serait peut-être plus profitable pour toi de t’investir corps et âme sur le terrain. Rappelons que le taux de chômage est historiquement très bas. Les nouveaux gradués peuvent donc décrocher un emploi plus facilement qu’auparavant. Le temps, c’est de l’argent…

  3. Est-ce que les employeurs préfèrent embaucher des titulaires de baccalauréat ou de maîtrise?

    Fais une analyse du marché du travail dans ton domaine d’études. Informe-toi auprès des travailleurs et des employeurs. Certaines entreprises préfèrent les bacheliers pour de multiples raisons, telles que l’économie de salaires et l’acquisition de talents généraux et donc plus élastiques à leurs besoins. Ainsi, il est parfois préférable d’acquérir de l’expérience de travail préalablement à la poursuite d’études supérieures afin de maximiser tes chances de décrocher un emploi. Mieux vaut prévenir que guérir!

  4. Te connais-tu suffisamment pour savoir avec certitude qu’il est judicieux de te spécialiser davantage?

    Si tu n’as jamais travaillé dans ton domaine d’études, il serait peut-être plus intelligent d’intégrer le marché du travail et de découvrir les diverses facettes de ton domaine d’études, right? Tu pourras ainsi valider ton intérêt et prendre une décision éclairée quant à ta spécialisation.

  5. Est-ce que ça fait du sens financièrement de faire une maîtrise?

    Rends-toi service et fais une analyse des coûts et des bénéfices. Considère les coûts d’opportunité d’une poursuite de tes études (ex. : perte de salaire, frais de scolarité, intérêts sur prêts étudiants, valeur de l’expérience que tu perds sur le marché du travail, pertes associées aux investissements et aux intérêts que tu aurais faits si tu avais occupé un emploi, etc.). Est-ce que le coût d’opportunité compense pour les revenus plus élevés que tu gagneras au cours de ta vie si tu possédais un diplôme de maîtrise? Do the math!

  6. Est-ce que tu comprends réellement dans quoi tu t’embarques en entamant une maîtrise?

    Exigeant n’est pas le mot pour décrire à quel point ce sera difficile, et ce, particulièrement si tu optes pour une maîtrise avec mémoire et si tu as l’intention d’occuper un emploi parallèlement. Attache ta tuque avec de la broche! Tu peux faire une croix sur une bonne partie de ta vie sociale. Ton couple y laissera des plumes. Ta santé mentale soufrera également. As-tu des enfants? Bonne chance! Tu seras dans un véritable roller coaster ride pour environ 2 à 4 ans dépendamment si tu t’y investis à temps plein ou à temps partiel.

Libre à toi de suivre ou non mes conseils. Évidemment, si j’étais toi, je les suivrais à la lettre! Sur ce, je laisse la parole à mes lecteurs. Avez-vous complété des études supérieures? Le cas échéant, merci de partager votre opinion quant à votre expérience!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *