L’équilibre entre la job et la vie personnelle n’existe pas plus que les licornes!


Développement organisationnel, Gestion des ressources humaines, Santé, sécurité et mieux-être au travail / dimanche, février 25th, 2018

En 2018, il serait naïf de croire qu’on peut dissocier la job de la vie personnelle. L’inverse est aussi vrai. Si tu es un employeur et que tu penses qu’il faut laisser sa vie personnelle de l’autre côté de la porte, j’ai de petites nouvelles pour toi! Les licornes n’existent pas. L’équilibre parfait entre les temps sociaux et le temps de travail n’existe pas non plus.

La flexibilité a la cote et c’est autant vrai pour les boss que pour les travailleurs. On veut plus de flexibilité dans l’horaire, dans l’organisation du travail et dans les tâches. Le monde du travail est en pleine effervescence! Les entreprises n’ont pas le choix de se réinventer car elles doivent apprendre à faire plus avec moins. C’est alors que les TIC (technologies de l’information et de la communication) entrent en jeu.

Aux fins du présent article, j’ai décidé de rebaptiser les TIC par les « tiques » parce que, disons-le, ce sont de véritables petites bibittes qui sont à la fois nécessaires et détestées. Les « tiques » comprennent, entre autres, les téléphones intelligents, les tablettes et les ordinateurs portables. Elles sont omniprésentes! Les entreprises les aiment tellement qu’elles en achètent à la pelletée et avec raisons! Une vidéoconférence par-ci, un appel téléphonique par-là! Un texto en soirée pour valider quelque chose et pourquoi pas du télétravail lorsque bébé est malade? Ça fait plaisir à tout le monde, right?

Pas vraiment. Entre autres, les « tiques » font en sorte que ce n’est tout simplement plus possible de dissocier la vie personnelle et la vie professionnelle. Les boss se plaignent constamment du fait que leurs employés textent au travail ou perdent du temps sur Facebook, Twitter, Instagram, YouTube et j’en passe… Sur ce point, je t’invite à lire mon article « Combien de temps voles-tu à ne pas faire ta job? »

La frontière entre la vie professionnelle et la vie personnelle est aussi très mince pour les gens qui sont en « surcharge de rôles. » Ce jargon RH fait référence aux personnes qui se sentent débordées, surchargées ou stressées par les pressions exercées par leurs divers rôles (ex. : employé, patron, parent, proche aidant, coach de l’équipe de sport de leur enfant, etc.). Les gens qui sont les plus à risque d’une surcharge de rôles sont généralement ceux qui ont une lourde charge de travail et/ou d’importantes demandes familiales : les femmes, les professionnels, les gestionnaires, les travailleurs qui font beaucoup d’overtime ainsi que les individus qui travaillent sur appel, qui sont de garde et qui continuent de travailler en dehors de leurs heures normales de travail. Bref, on parle ici d’une méchante bonne partie de la population active!

L’équilibre parfait entre le travail et la vie personnelle n’existe pas. La conciliation entre les diverses sphères de la vie des gens représente un défi de taille, et ce, autant pour eux-mêmes que pour les entreprises pour lesquelles ils travaillent. Ceci dit, si un boss croit toujours aux licornes après avoir lu le présent article, mieux vaut qu’il grimpe sur sa licorne au PC et qu’il s’y agrippe fermement car sa chute de son petit nuage rose sera terrible…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *