La conciliation travail-famille est aussi difficile pour les hommes!


Carrière, Développement de carrière, Santé, sécurité et mieux-être au travail / dimanche, août 12th, 2018

On m’a récemment fait remarquer que le sujet de la conciliation travail-famille est trop souvent centré sur les femmes. C’est probablement vrai. Est-ce que le fait qu’on en parle moins veut nécessairement dire qu’il ne s’agit pas d’un défi pour les hommes? Bien sûr que non. La conciliation travail-famille est aussi difficile pour eux! Voici pourquoi…

  1. Les papas détiennent moins de temps avec leurs enfants que les mamans. Encore aujourd’hui, nous savons que, dans bien des cas, les salaires des hommes sont plus élevés que ceux des femmes. Statistiquement parlant, nous savons aussi que messieurs tendent à travailler un plus grand nombre d’heures par semaine que mesdames. Alors que l’argent est un mal nécessaire pour assurer les besoins de base des enfants ainsi qu’une certaine qualité de vie, l’absentéisme des papas a cependant une valeur qui ne se mesure pas en signe de piastres… Oui, il y a un prix à payer pour travailler. En d’autres termes, le coût d’opportunité du travail est de devoir sacrifier une partie de sa vie de famille. C’est poche…
  2. Pour bien des gens, ça fait looser de travailler moins que sa femme. Avouons-le. Socialement, ça ne colle toujours pas. L’homme est encore perçu par plusieurs comme celui qui devrait pourvoir aux besoins de la famille. Si sa femme travaille davantage ou, pire encore, s’il demeure à la maison avec les enfants, l’homme fait nécessairement face à de nombreux jugements. Avoye, travaille!
  3. Si tu n’as pas le temps de voir tes enfants, tu n’as certainement pas le temps de prendre une bière avec les boys! Byebye à ta vie de famille et à ta vie sociale! Hello à ta culpabilité! Penses-y. Quand tu ne passes que deux heures par jour du lundi au vendredi avec tes enfants, tu ne vas certainement pas en sacrifier deux pour aller à un 5 à 7, right? Quand tu ne travailles pas, avoye à la maison!
  4. Quand tu arrives de travailler, tu n’as pas franchi le cadre de porte que tu te fais déjà garocher le bébé. Le bébé à coliques… celui-là! Celui qui pleure dans les oreilles de ta douce depuis quelques heures déjà. Elle n’en peut plus. On peut la comprendre. Elle attendait patiemment ou impatiemment ton retour pour te passer le flambeau avant qu’elle ne se pète une syncope. La conciliation travail-famille, c’est aussi ça! Toi aussi, tu as un 2e shift.
  5. Les premiers pas. Les premiers quoi? La question est la suivante : « Que ne manqueras-tu pas aujourd’hui? » Sa première ride sur un vélo à deux roues, son premier pipi dans le pot, son premier repas de purée, son premier but au hockey et j’en passe! La réalité est que ta conjointe doit te dire que ton enfant est capable de descendre seul l’escalier car tu continuerais de le prendre dans tes bras pour descendre au rez-de-chaussée. Travailler a son lot d’avantages et d’inconvénients. Entre autres, les papas s’ennuient et les enfants aussi…

Voilà chers papas! Sachez que les bien des mamans reconnaissent les sacrifices que vous faites et qu’elles en sont éternellement reconnaissantes. Pour ma part, je ne cesserai pas de rappeler à ma progéniture que c’est en partie grâce aux longues heures de travail de papa si on met les pieds sur la plage à chaque année et si on peut se permettre tout ces petits extras ici et là. Merci les dads!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *